Le projet « Luron, mon compagnon » comporte 2 volets :
 

L’implantation d’un programme d’intervention au CHUM, offert aux familles dont un parent a reçu un diagnostic de cancer

Il est fréquent que les parents qui reçoivent un diagnostic de cancer soient aux prises avec des préoccupations quant à la manière de communiquer avec leur enfant : Dois-je parler de ma maladie à mon enfant ? Dois-je lui dire la vérité ? Comment lui en parler ? Quand devrais-je lui en parler ?

Étant interpellée par les préoccupations de ses patients, Dre Line St-Amour, psychologue en oncologie et en soins palliatifs au CHUM, a rédigé en 2013 deux contes : « Luron apprivoise les forces de l'espoir : Démarche curative » et « L'amour pour toujours : Démarche palliative ». Ces contes sont destinés aux enfants de 5 à 12 ans et à leurs parents. Ils visent à faciliter la communication avec l'enfant quant à la maladie et à la mort.

Après la parution des livres, le désir d’élaborer des services aux familles était la suite logique qui s’imposait pour Dre St-Amour et l’ensemble du service de psychologie du CHUM. Le projet Luron s'inscrit donc dans une démarche d'amélioration des services offerts aux familles suivies au CHUM.

Un programme d’intervention de groupe est en cours de développement afin d’être implanté au CHUM. L’objectif principal de ce programme d’intervention est le soutien du rôle parental des parents atteints d’un cancer.

Ce programme d’intervention sera développé dans le cadre d’un projet de recherche réalisé en partenariat avec l’UQÀM.

Le projet de recherche vise à :

  1. Identifier les besoins et les attentes des parents en regard du soutien souhaité ;
  2. Développer un programme d’intervention clinique visant à soutenir les dyades parent-enfant qui font face au cancer d'un parent ;
  3. Évaluer ce programme d’intervention.

 

Un site web interactif s’adressant principalement aux enfants de 5 à 12 ans dont un parent a reçu un diagnostic de cancer

Quand le cancer s’impose à la maison, c’est l’ensemble du système familial qui est bousculé. Pour un enfant qui n’est pas adéquatement accompagné, la maladie d’un parent peut avoir un potentiel traumatique (Huizinga et al., 2004). Tout au long du processus de la maladie de son parent, de l’annonce du diagnostic à la rémission ou à la fin de vie, l’enfant est confronté à plusieurs questionnements et inquiétudes.

Malheureusement, il existe peu de ressources (livres, groupes de soutien, sites web) visant l’accompagnement de l’enfant tout au long de la maladie cancéreuse de son parent.

Dre Line St-Amour et ses collaborateurs travaillent depuis plus d’un an à remédier à cette situation grâce au développement du site web “Luron, mon compagnon”.

Accompagné de Luron, un écureuil dont la mère a un cancer, l’enfant apprendra à :

  • reconnaître ses émotions ;
  • développer des stratégies d’adaptation ;
  • démystifier les mythes entourant le cancer et les traitements associés ;
  • apprivoiser le milieu hospitalier ;
  • poser ses questions à ses proches ou à d’autres figures réconfortantes ;
  • recourir aux membres de son réseau social.

Si le projet vous intéresse, sachez que nous sommes actuellement en campagne de sociofinancement et en recherche de partenaires. Le montant visé par la campagne est de 50 000$ afin de couvrir les frais liés :

  • À l’idéation et la création du contenu du site web (textes, illustrations et animations 2D, voix) ;
  • Au développement, à la construction et à la programmation de la plate-forme web ;
  • À la mise en ligne et l’entretien du site web ;
  • À la promotion sur les différents réseaux sociaux.

Si vous souhaitez faire un don afin de financer la construction du site web « Luron, mon compagnon », cliquez ici.

Suivez-nous sur Facebook !

www.facebook.com/luronmoncompagnon

Les membres de l’équipe Luron
 
Équipe clinique ;

Line St-Amour, Ph.D.
Psychologue en oncologie et en soins palliatifs, Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM)

Gabrielle Maliha, B.Sc.
Doctorante, Département de psychologie, Université du Québec à Montréal (UQÀM)
Doctorante en psychologie, Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM)

Frédérique Lévesque-Belley, B.Sc.
Doctorante, Département de psychologie, Université du Québec à Montréal (UQÀM)

Alexandre Di-Iorio-Daigle, B.Sc.
Doctorant, Département de psychoéducation et de psychologie, Université du Québec en Outaouais (UQO)

Lucie Martin, Ph.D.
Psychologue clinicienne en pratique privée (expertise en oncologie et soins palliatifs)

Illustrateur ;

Marc Beaudet

Partenaire ;

Fondation Virage, Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM)

Équipe de recherche ;

Marie-Ève Pelland, Ph.D./Psy.D
Psychologue et chercheure en oncologie, Centre Hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM)

Mélanie Vachon, Ph.D.
Professeure, Département de psychologie, Université du Québec à Montréal (UQÀM)
Chercheuse associée, Centre de recherche et d’intervention sur le suicide et l’euthanasie (CRISE)

Deborah Ummel, Ph.D.
Stagiaire postdoctorale, Département de psychologie, Université du Québec à Montréal (UQÀM)
Chercheuse associée, Centre de recherche et d’intervention sur le suicide et l’euthanasie (CRISE)
Psychologue, Unité des soins palliatifs, Hôpital Royal Victoria, Centre universitaire de santé McGill (CUSM)

Mélanie Mercuri, B.Sc.
Baccalauréat en psychologie, Université du Québec à Montréal (UQÀM)
Baccalauréat en communication, Concordia University

Line St-Amour, Ph.D.
Psychologue clinicienne en oncologie et soins palliatifs au CHUM